projets

Les projets

Train Cholet – Les Herbiers, le soutien de l’Etat


« Mesdames et messieurs, dans quelques instants, notre train arrivera en gare des Herbiers. Terminus du train. Avant de descendre, assurez-vous de ne rien oublier à votre place » ! Annoncé le 16 novembre 2023, le soutien officiel de l’Etat à la réouverture de la ligne Cholet – Les Herbiers est une nouvelle étape de franchie pour le projet.
 
train

Le train Cholet – Les Herbiers ? C’est du concret ! Et oui… La réouverture de la ligne ferroviaire a été confirmée, le 16 novembre dernier, au Conseil régional des Pays de la Loire, à Nantes, par le ministre des Transports, Clément Beaune en personne. L’Etat s’implique dans le projet et va mettre la main au portefeuille !

« C’est une excellente nouvelle » se réjouit devant nous Christophe Hogard, maire des Herbiers, qui avait fait le déplacement à Nantes pour l’occasion. Devant le ministre, il a pu rappeler la pertinence du projet. « L’arrivée de l’Etat est la reconnaissance de la viabilité et fiabilité de cette réouverture de ligne. C’est aussi la reconnaissance du travail partenarial exemplaire, que nous avons lancé en mettant tous les acteurs concernés autour de la table : la Région Pays de la Loire, le Département de la Vendée, les agglos et communautés de communes de Cholet, de Mortagne et des Herbiers ainsi que le Puy du Fou, sans qui ce train ne verrait pas le jour ». On s’en souvient, c’est en 2019, que Véronique Besse, alors maire des Herbiers, avait réuni l’ensemble des forces vives concernées, aux Herbiers, pour donner un nouveau souffle à ce qui n’était encore qu’un vœu pieux, voire un rêve un peu usé.

Si le budget prévisionnel de l’opération – et la participation de chacun au projet – n’est pas encore bouclé, on sait déjà que l’Etat va apporter 12 millions d’euros.

500 000 voyageurs attendus
Cette nouvelle annonce est enfin une vraie reconnaissance du dynamisme économique du Pays des Herbiers. Le train aux Herbiers permettra demain d’appuyer le développement de nos entreprises et la mobilité de leurs salariés.

A ce jour, la fréquentation attendue monte à 500 000 voyageurs par an : 200 000 voyageurs du quotidien – on appelle cela les trajets pendulaires - entre Cholet et Les Herbiers et 300 000 visiteurs pour le Puy du fou. Celui-ci devrait d’ailleurs construire une nouvelle gare le long de la voie.

Pour notre commune, l’arrivée du train va favoriser la réflexion autour de l’avenir du quartier de la gare. « Il est évident qu’on ne pense pas de la même façon l’aménagement d’un quartier en fonction de la présence du train » confirme Christophe Hogard. Logement, activités tertiaires, activités de formation, tout doit être pris en compte ; tout peut être imaginé…

Pour le moment, il est encore trop tôt pour répondre à toutes les questions. « Beaucoup d’obstacles restent encore à franchir » conclut Christophe Hogard, « mais aujourd’hui, nous avons clairement franchi une nouvelle étape. Tout le monde avance main dans la main ». Et grâce à cela, demain, il sera, sans aucun doute, possible d’aller facilement à Paris sans prendre la voiture !

"DÉTERMINANT" 

hogard

Il est déterminant ! Oui, le soutien de l’Etat à notre projet de réouverture de la ligne de train Les Herbiers – Cholet est déterminant. Déterminant, parce qu’il nous conforte dans notre volonté d’aller plus loin dans cette ambition partagée tant par la Région des Pays de la Loire, le Département de Vendée, Mortagne, Cholet, Les Herbiers, et le Puy du fou…. Déterminant, parce qu’il illustre la pertinence de cette ligne, que toutes les études ont déjà démontré. Désormais, le vrai travail commence. La partie théorique est achevée : nous rentrons dans le concret. Ce travail sera donc à la fois technique et financier, puisque, le budget global de l’opération n’est pas définitivement arrêté et que nous espérons l’arrivée de nouveaux partenaires.

 

Pour notre commune, pour ses habitants comme pour ses entreprises, le retour du train est vraiment une excellente nouvelle. Non seulement, il va renforcer notre dynamisme économique et touristique, mais il va également simplifier la vie quotidienne de centaines d’Herbretais, étudiants, salariés, qui pourront rejoindre Cholet, Angers et Paris sans prendre la voiture.

 

Pour nous élus, c’est enfin un double défi. Un défi d’aménagement, autour du quartier de la gare, qui va être profondément transformé et un défi en matière de mobilités, notamment vers les zones économiques. Nous menons actuellement d’importantes réflexions sur ces sujets. Cela prendra du temps… Mais le projet avance.

 

Bien cordialement.

Christophe Hogard,
maire des Herbiers