Les Herbiers vue aérienne

Les Herbiers

En chiffre

  • Département  : Vendée /  Région : Pays de la Loire
  • Population : 16801 habitants (chiffres 2020), appelés les Herbretais(es), avec 36 % de moins de 30 ans
  • Superficie : 8 878 ha (deuxième plus grande commune de Vendée)
  • Economie : 11 100 emplois pour un taux de chômage de 3,4 %
  • Commerce : plus de 200 commerces, soit 75 000 m² de surface commerciale
  • Tourisme : + de 2,3 millions de touristes sur le site du Puy du Fou (à 7 km)
  • Formation : plus de 5000 élèves de la maternelle au Bac + 5
  • Situation géographique : A 60 km au sud de Nantes, à 80 km à l'est des Sables d'Olonne, à A 100 km à l'Ouest d'Angers
  • Désserte routière : A87 : Sortie aux Herbiers (n°29)
  • Accessibilité numérique : fibre optique déployée pour les particuliers (80% du territoire) et les entreprises (parcs d'activités), accès au Wimax
Les Herbiers vue aérienne

ASSOCIATIONS
280 associations

SPORT
45 clubs sportifs, près de 7000 licenciés

EVENEMENT
Plus de 200 événements par an

MÉTÉO
2 313 heures d'ensoleillement par an, comparable au sud de la France

COORDONNÉES
Latitude : 46° 52' 12'' Nord Longitude : 1° 0' 36'' Ouest

ALTITUDE MOYENNE
110m

 

 

 

 

VENIR

La Ville des Herbiers est une commune du département de la Vendée (85), rattachée à la Région des Pays de la Loire.

Elle est située à  60 km au sud de Nantes, à 80 km à l'est des Sables d'Olonne et à  100 km à l'Ouest d'Angers.

Retrouvez dans cette page les différents moyens de transport pour venir aux Herbiers : en voitureen busen train ou bien en avion.

Les Herbiers vue aérienne

En voiture

 

AXE PARIS-CÔTE VENDÉENNE

Voie express : Suivre l'Autoroute A87 Angers-La Roche-sur-Yon, sortie 29
Sans péage : Suivre la Route Départementale 160 depuis Angers direction La Roche-sur-Yon sur 80 km
 

AXE NANTES-BORDEAUX

Voie express : Suivre l'Autoroute A83 Nantes-Bordeaux sur 55 km environ, prendre l'A87 direction Angers-Cholet
Sans péage : Suivre la Route Départementale 137 jusqu'à "Les Quatre Chemins de l'Oie" puis prendre la RD 160

COVOITURAGE EN VENDÉE

La Ville compte plusieurs parking de covoiturage :

route de Cholet, giratoire de la Sablière ;
Entrée autoroute A 87, accès extérieur à l'aire d'autoroute.
Aire de la Cossonnière, route de Pouzauges.

Un site Internet (http://covoiturage.vendee.fr) recense les principales aires de covoiturage en Vendée.

AIRES DE CAMPING-CAR

La Ville dispose de deux aires de camping-car gratuites avec point d'eau, plateforme de vidange et conteneurs pour le tri des déchets, situées à proximité du centre-ville et des grands axes. Le stationnement y est limité à 24h

Aire de camping-car Les Herbiers - centre : rue Saint-Exupéry (coordonnées GPS, latitude : 46.87427755495631; longitude : -1.0173189640045166) ;
Aire de camping-car Les Herbiers - Petit-Bourg : rue du 11 Novembre 1918 (coordonnées GPS, latitude : 46.868793 ; longitude : -1.006526).

 

En bus 

La gare routière des Herbiers est située rue de l'Etenduère.

Ligne La Roche-sur-Yon - Les Herbiers - Cholet :

Ligne 510  : Horaires

Ligne Nantes-Les Herbiers :

TER +ligne 370 : Horaires

 

SON HISTOIRE

DES ORIGINES ROMAINES...
 

A ses premiers âges, les lieux étaient appelés “Herbauges”, en raison de la végétation luxuriante. Quand César eut conquis la Gaule, il délégua la légion des Alouettes pour camper sur la colline du “blé en Herbe”, qui allait laisser son nom au Mont des Alouettes.

En 1130, la capitale “spirituelle”, agricole et commerciale s’établit à l’abbaye de la Grainetière, fondée par des moines bénédictins de Saintonge. L’Abbé Prévost s’y installera, six siècles plus tard, pour écrire plusieurs pages de son célèbre roman d’amour, “Manon Lescaut”. Au cours du Moyen-âge, vont se succéder les Anglais, les grandes compagnies de Du Guesclin, les armées catholiques et protestantes, et avec eux, leurs lots de massacres et d’incendies.

En 1547, François de Vivonne, propriétaire du château du Boitissandeau, réputé comme l’une des plus fines lames du royaume, a le jarret coupé par Guy Chabot, Baron de Jarnac, devant toute la cour royale au château de Saint-Germain en Laye : le Coup de Jarnac est né.

LUMIÈRES ET HEURES NOIRES

François Athanase de Charette, général en chef des armées vendéennes (Musée d'Art et d'Histoire de Cholet)

Au XVIIIe siècle, Les Herbiers offre d'illustres marins, l'Amiral Barrin, Seigneur de La Limouzinière et l'Amiral Henri-François des Herbiers de L'Etenduère. En 1747, ce dernier s'illustre au Cap Finisterre où il défendra héroïquement 252 navires marchands partis ravitailler les Antilles contre 14 navires de guerre anglais pendant 7 heures. Il termine sa carrière en tant que chef d'escadre.


Plus tôt, en 1730, c'est un scientifique qui se distingue au château du Boistissandeau. Ami de Réaumur, Hillerin du Boistissandeau marque un progrès significatif sur les travaux de Pascal en inventant une machine arithmétique, ancêtre des ordinateurs et des grands calculateurs, certifiée par l'Académie des sciences, ainsi qu'un odomètre.


La Révolution sonnera les heures noires du Pays des Herbiers. C'est au château des Herbiers que les généraux vendéens choisissent Charette comme chef suprême de la grande Armée Catholique et Royale. Deux mois plus tard, en février 1794, la colonne infernale du Général Amey investit le Bocage. Dans la nuit du 31 janvier ou 1er , 60 Herbretais sont massacrés et la ville incendiée. Pour commémorer ces heures noires de la Révolution et remercier les Vendéens, au XIXe siècle la duchesse d'Angoulême fit édifier une chapelle expiatoire sur le Mont des Alouettes, elle sera achevée un siècle plus tard.

 

XXE SIÈCLE : LA VILLE PREND SON ESSOR

La ville se relèvera progressivement jusqu'au début du XXe siècle, où elle prend son essor avec le développement des industries (textile, meuble).


Président du Conseil, Dreyfusard, opposant à la colonisation, le Père la Victoire de la guerre 14-18, Georges Clemenceau, enfant du Pays, affirmera "C'est au caractère vendéen que je dois le meilleur de mes qualités : le courage, l'obstination têtue, la combativité ». En 1929, il est enterré très simplement dans la propriété familiale, à deux pas des Herbiers, au Colombier à Mouchamps.
 

En 1958, Henri Jeanneau, voyant passer un bateau devant sa petite quincaillerie, décide se lancer dans la construction nautique. Quelques années plus tard, Jeanneau est devenu l'un des tout premiers constructeurs de bateaux de plaisance au monde.

 

8 ans plus tard, la ville des Herbiers prend un virage déterminant pour son développement. En 1964, la commune fusionne avec celles du Petit-Bourg des Herbiers et d'Ardelay. Depuis, le gros bourg rural est devenu une petite ville, qui peut compter sur un développement économique soutenu.

 

 

Les Herbiers vue aérienne