Fête de la musique 2023 (73) copie

Actualités

< Retour

Au Conseil municipal, Le budget 2024 voté


Au Conseil municipal, le budget 2024 a été adopté. Avec 7 millions d'euros programmés, la Ville continue d'investir  pour les Herbretais : dans les écoles, pour la voirie, le pôle associatif ou le terrain de rugby. Et ce en ayant divisé la dette par habitant de 60 % en 10 ans.

Conseil municipal du 5 février big

Les conseillers municipaux, sauf ceux de l'opposition,ont validé le budget 2024

 

Le Conseil municipal a validé le budget 2024 ce 5 février, après que celui-ci ait été présenté en décembre dernier à l'occasion du débat d'orientations budgétaires.

D'un montant de 52,2 millions d'euros, le budget 2024 consacrera un peu plus de 7 millions d'euros aux investissements. Les taux d'imposition, décidés par la Ville à la différences bases choisies par l'Etat, ne bougent pas. Un tour de force si l'on regarde d'un peu plus près la dette par habitant "diminuée de 60 % en 10 ans", a rappelé Christophe Hogard, maire des Herbiers, avant de laisser la parole à Hélène Chenais, conseillère déléguée aux finances (consulter la présentation du budget primitif 2024).

Du côté des investissements, on notera la poursuite des gros travaux engagés pour les écoles publiques de la Métairie et de Prévert, le lancement du projet de Pôle associatif (près du pôle solidarité) à la Guerche, un terrain synthétique à l'Etenduère (rugby et scolaire).

A l'heure de voter le budget primitif, tous les élus, sauf ceux de l'opposition, ont voté pour.

Prochain conseil municipal le 8 avril.


Plus d'infos dans la page Budget

Les délibérations en bref...

Un synthétique pour le rugby... et les scolaires

C'est l'un des gros investissements pour 2024, la réalisation d'un terrain synthétique à l'Etenduère, théâtre des premières joutes du club de rugby à sa création. Désormais terrain d'entraînement (le club joue ses matchs à la Demoiselle), il ne répondait pas aux exigences d'un usage intensif, d'autant plus qu'il est utilisé par les collégiens et lycéens...

C'est donc 1 million d'euros qui la Ville va dépenser pour un nouvel équipement... synthétique. "Il répondra ainsi à une double exigence, celle d'un équipement très utilisé mais aussi celle d'une gestion économe de son entretien, sans arrosage ni tontes à prévoir", souligne Christophe Hogard.

Les travaux devraient débuter en mai pour une livraison prévue à la rentrée - scolaire et sportive - de septembre !

A noter que la salle de sport du lycée Jean-XXIII est désormais terminée et que la Ville va louer l'équipement pour les entraînements de ses clubs et associations sportives.

"A ce titre, le club de rugby pourra utiliser les vestiaires. D'autres associations pourront utiliser la salle, qui dispose d'ailleurs d'un magnifique mur d'escalade. Un club pourrait d'ailleurs voir le jour", conclut le maire.

La Médiatèque et l'école Prévert chauffées au bois

Régulièrement, le point est fait sur l'exploitation du réseau de chaleur de la Ville des Herbiers. Deux chaufferies bois existent, l'une près du Pôle Santé et l'autre à la Tibourgère.

L'occasion pour les élus d'annoncer que ce réseau de chaleur sera étendu, via des travaux, à deux équipements de la Ville : l'école Jacques Prévert mais aussi la future médiathèque qui va être construite en lieu et place de l'ancien cinéma, rue Neuve.

Vers la fin des travaux à l'Etenduère

Les marchés de travaux font régulièrement l'objet d'avenants, liés à la réalité d'un chantier. Celui du château de l'Etenduère ne fait pas exception, notamment pour permettre de mettre en valeur le sol intérieur des ruines consolidées.

"Les travaux seront finis avant la fin de l'été", précise Christophe Hogard qui rappelle que les lieux seront ensuite accessible au public via un parcours culturel et des animations.

Une inauguration des lieux est envisagée pour la fin d'année et la ville souhaite y associer Stéphane Bern dont la Mission a permis  de financer 500 000 euros (loto du Patrimoine), sans oublier 300 000 euros de la part de l'Etat.

L'ancien cinéma vendu à la Communauté de communes

Rue neuve, c'est l'ancien cinéma mais aussi le logis Jeanne d'Arc qui ont été vendus par la Ville à la Communauté de communes du Pays des Herbiers.

1701 m2 cédés pour un montant de 170 000 €, afin de permettre la construction d'une médiathèque par l'intercommunalité.

La vente ainsi réalisée permettra à la Ville d'aménager les abords de ce futur haut-lieu de la promotion de la lecture.

La déconstruction de l'ancien cinéma est programmée pour le mois de mai.