Parc municipal du Landreau

Landreau

Chapelle du Landreau

Son histoire

Le Parc municipal du Landreau, c'est d'abord des allées, des prairies, des bosquets et des belvédères. Ici, les visiteurs profitent de l'ombrage d'arbres rares et majestueux, dont certains furent ramenés par les seigneurs des Herbiers de l'Etenduère, grands navigateurs, lors de leurs expéditions lointaines, au XVIIIe siècle : séquoias, cyprès chauves, tuyas Gigantéas... L'eau est également très présente : canalisée dans les carrés en île datant de la Renaissance, ou plus sauvage, avec le passage de la Grande Maine qui prend sa source à quelques centaines de mètres de là.

D'illustres propriétaires ont foulé les allées du parc. Dans son testament, en 1358, Catherine du Puy du Fou, dame du Landreau, cite pour la première fois la seigneurie du Landreau, qui n'est alors qu'un simple hébergement. C'est à la fin du XVIe siècle, alors que les guerres de religion font rage, que Charles Rouault, protestant converti au catholicisme, obtient le droit d'édifier les premières fortifications du château du Landreau : mur d'enceinte et les tourelles défensives au nord.

Deux siècles plus tard, dans la nuit du 31 janvier au 1er février 1794, le château et la ville des Herbiers sont incendiées par les colonnes infernales du général Grignon. Le jeune Eugène Jousbert du Landreau, fils du propriétaire, réussit à s'échapper. En grandissant, il devient un cavalier hors pair et intègre les gardes d'honneur de Napoléon. Après avoir pris part à la bataille de Leipzig, il rentre en Vendée. Lors du soulèvement de 1815, il bat sous les ordres du général « blanc » Sapinaud. Il crée alors un corps de cavaliers, « les cosaques du Landreau » dont les membres sont recrutés parmi les gens du pays. C'est à cette époque qu'il reçoit le surnom de Terreur des Bleus.

Fin XIXe, le château est reconstruit et passe de mains en mains jusqu'au Comte et à la Comtesse de Bermond. Cette dernière décède en 1945, et sera enterrée dans la chapelle toute proche, aux côtés de son époux, et du Chevalier du Landreau. Le château est alors légué à l'évêché, qui le transforme en maison de retraite.

L'accès au château, à la chapelle, et aux carrés en île est strictement réservé aux résidents de la maison de retraite et à ceux qui leur rendent visite.

 

Venez vous détendre !

Le Parc du Landreau propose une multitude d'équipements pour vous détendre, et profiter ainsi de sa quiétude :

Visionnez la carte du Landreau

 

A voir aussi

Dans la rubrique :

Votre recherche

Rechercher dans le site

Recherche avancée +

Coordonnées mairie

Mairie
Adresse : 6 rue du Tourniquet CS 40 209 85502 Les Herbiers Cedex
Tél. : 02 51 91 07 67
Fax : 02 51 64 99 45
E-mail : mairie@lesherbiers.fr
Site internet : www.lesherbiers.fr

tremplin chant 2019 inscriptions

bannière villes fleuries

bannière ville sportive

basket pont saint-martin

Les basketteuses menées une bonne partie de la rencontre ont su trouver les ressources pour prendre le dessus sur Pont-saint-Martin en fin de rencontre (64-61).

14/11/18 - Sport : retour sur le week-end

Les handballeuses ont partagé les points au Mans (24-24), les basketteuses gagné contre...

ag lalouet'coop

Les co-présidents de l'association ont présenté les grandes lignes du projet de supermarché coopératif et participatif.

13/11/18 - Le supermarché coopératif a trouvé un local

18 mois après sa création, l'association Lalouet'Coop a trouvé un local pour ouvrir son...

école du petit-bourg ag

De l'association de parents d'élèves (Apel) à l'organisme de gestion (Ogec), les associations de l'école privée du Petit-Bourg ont fait le bilan.

13/11/18 - Au Petit-Bourg, l'école a besoin d'une nouvelle classe

L'assemblée générale de l'Ogec et Apel du Petit-Bourg a permis de dresser le bilan et...