Château du Boistissandeau

Au sud des Herbiers, on accède au château du Boistissandeau par une allée de hêtres et de charmes antiques, lesquels laissent entrevoir deux contre-allées cavalières. De la grille, on devine le corps de Logis, construit en 1578. Son pavillon d’entrée surmonté d’une poivrière (tourelle) en brique rose crée l’originalité. Cachés à l’arrière, les jardins “à la Française” et la charmille sont protégés, classés aux Monuments Historiques depuis 1958.

 
Boistissandeau

La cloche perdue


Les lieux accueilleront successivement d’éminents personnages de l’histoire. Le premier sera Claude Olivereau, seigneur du Boistissandeau. Mort en 1647 lors d’un duel contre son voisin le seigneur d’Ardelay pour un différend sur le lieu de sépulture de sa famille, sa veuve, Dame Hillerin fit ériger une chapelle et fit fondre une cloche en l’honneur de son défunt mari. Après être sortie miraculeusement indemne de la Révolution, cette cloche disparait lors de la restauration de la chapelle au milieu du XIXe siècle pour réapparaître près de 150 ans plus tard par le plus grand des hasards. Alors qu’on la croyait perdue, elle est retrouvée au château de la Braconnière à Dompierre-sur-Yon. C’est le 10 décembre 1991, qu’elle retrouve le domaine du Boistissandeau, avant d’être exposée, aujourd’hui, à l’Historial de la Vendée.


 

Château des sciences


Au XVIIIe, avec le Siècle des Lumières, le château devient un site d’expérimentation pour le maître des lieux, Jean-Baptiste Laurent d’Hillerin, correspondant de l’Académie Royale des sciences, section de physique et mathématiques, mais également pour son ami, l’éminent savant Réaumur, qui y fait de fréquents séjours. Hillerin travailla sur l’ancêtre des ordinateurs et des grands calculateurs en inventant une machine arithmétique, publiée dans une revue officielle en 1730, marquant un progrès significatif sur les travaux de Pascal. Il créera également un odomètre, instrument de mesure, et un baromètre portatif.


Réaumur laissera plusieurs traces de ses passages au château. On peut y découvrir la chambre où l’inventeur du thermomètre dormait ; les ruches vitrées devant lesquelles il passera de longues heures à contempler les abeilles, son “cher petit peuple”, comme il aimait à l’appeler ; le cadran solaire dans la cour d’entrée ; le fourneau rudimentaire où il réalisait ses expériences ; et la rose des vents autrefois reliée à la girouette du toit.

Le 31 janvier 1794, cinq hussards des colonnes infernales massacrent la châtelaine Marie-Agathe d’Hillerin. Très âgée et paralysée, elle se fait traîner jusqu’au “montoir”, encore visible aujourd’hui, où elle est tuée à coups de sabres sous les yeux de ses filles, aussi vite abattues.

 

Spiritualité et social

En 1877, naîtra dans les dépendances du château Charles, Jean, Henri, Alexis Massé. Son père y était jardinier. Il fera de brillantes études de théologie et sera nommé en 1938 évêque titulaire de Phaéna d’Arabie et auxiliaire de Monseigneur Garnier, évêque de Luçon. Il mourra en mai 1969, et laissera son nom à la rue principale du quartier d’Ardelay.

En 1942, les Frères de Saint-Gabriel recherchent un lieu pour héberger les jeunes novices, contraints par la guerre à quitter leur noviciat. La comtesse de La Morinière, propriétaire du château, offre généreusement les lieux aux frères, à la condition qu’elle puisse aussi y loger avec sa fille. Très vite, ils transforment le domaine, agrandissant la chapelle pour construire un Noviciat, puis un Juvénat en 1967. A partir de 1970, le Boistissandeau devient une maison de repos pour des frères retraités,  jusqu’à ce que le Conseil Général de la Vendée le leur rachète en 2002 pour créer une maison d’accueil familiale, à destination des handicapés et de leurs parents. Inaugurée en 2008, cet établissement, unique en France, est géré par l’association Handi-Espoir. Il porte aujourd’hui le nom de Marie-Claude Mignet, en l’honneur de celle qui a consacré une grande partie de sa vie au service des handicapés, en Vendée.

 

A voir aussi

Dans la rubrique :

Votre recherche

Rechercher dans le site

Recherche avancée +

Coordonnées mairie

Mairie
Adresse : 6 rue du Tourniquet CS 40 209 85502 Les Herbiers Cedex
Tél. : 02 51 91 07 67
Fax : 02 51 64 99 45
E-mail : mairie@lesherbiers.fr
Site internet : www.lesherbiers.fr

bannière Portail famille côté

bannière villes fleuries

bannière ville sportive

J23 et Yole musique ok

13/06/19 - Jean-Yole et Jean-XXIII sur le même tempo

Si les passerelles sont anciennes et nombreuses entre le collège Jean-Yole et le lycée...

billard ok

9e victoire en championnat de France Masters de billard français à trois bandes pour Jérémy Bury !

12/06/19 - Sport : retour sur l'actualité du week-end

C'est un week-end champions de France que nous avons vécu aux Herbiers. Deux titres glanés à...

saison 1920

12/06/19 - Culture : la saison 2019-2020 dévoilée le 14 juin

C'est ce vendredi 14 juin que la saison culturelle 2019-2020 de la Ville des Herbiers va être...